La marque Hanhart

Wilhelm Julius

De tout temps la maison Hanhart s’est imposée comme un véritable pionnier en matière d’innovations horlogère. L’histoire commence dans les années 1920 lorsque Wilhelm Julius, le benjamin de la famille Hanhart entre dans l’entreprise familiale et transforme progressivement la société de remontage en une manufacture. Ce passionné de sport élabore de nouveaux modèles toujours plus sophistiqués dont le chronomètre oscillant ultra rapide avec sa fréquence de balancier de 360 000 A/h, avec lequel Hanhart, un des premiers fabricants de chronomètres, rend possible le chronométrage au centième de seconde.

En 1939, Hanhart commercialise les légendaires chronographes d’aviateur «Calibre 41» et «Tachy Tele» dotés de l’illustre poussoir peint en rouge. Aujourd’hui, Hanhart propose les collections Pioneer, Primus, Racemaster et ClassicTimer. Les modèles qui composent ces collections, comme toutes les montres Hanhart, se distinguent par une fonctionnalité irréprochable et une lisibilité optimale.

Une frustration à l’origine de la réussite

Wilhelm Julius est pris d’un déclic qui sera déterminant pour l’entreprise, un an avant d’en prendre la tête. Alors qu’il participait à un festival d’athlétisme, il apprit que les organisateurs n’étaient parvenus à se procurer que quatre chronomètres et de qualités différentes. A cette époque, les chronomètres venaient uniquement de la Suisse et leurs prix étaient très élevés. Le benjamin de la famille Hanhart en fut à tel point révolté qu’il décida de produire lui-même des chronomètres.

Avec l’aide d’un horloger, il conçoit alors un compteur manuel à ancre à cheville et, par conséquent pose ainsi les bases fondatrices d’une société de chronométrage qui est aujourd’hui encore un leader dans l’univers des chronomètres.

Hanhart : l’anecdote historique

Caractéristique emblématique de la marque, le bouton poussoir rouge de ses chronographes trouve une origine assez singulière. La légende raconte que la femme d’un pilote d’avion aurait peint le bouton en rouge avec son vernis afin que son mari pense à elle durant son absence. Le pilote, en plus d’apprécier cette délicate attention, s’est aperçu que cela lui était très utile afin de distinguer le bouton de remise à zéro. Ainsi serait né le désormais mythique bouton rouge Hanhart.

Hanhart : l’anecdote historique

La course automobile, une éternelle passion

Depuis la création du premier cronographe Hanhart, en 1924, la marque s’est indéniablement rattachée au monde du sport automobile. C’est pour cela que, pour l’écurie automobile Ferrari, Hanhart a produit un « DuoStop » entré dans la légende. C’est donc en hommage au monde de la course automobile que la marque horlogère a conçu la collection Pioneer en décembre 2012, comportant trois nouveaux chronographes mécaniques appelés « Racemaster ».

La course automobile, une éternelle passion