La marque Utinam Besançon

Philippe Lebru, créateur de Utinam Besançon

L’explorateur de temps, voici le nom parfait pour décrire Philippe Lebru, le créateur de la marque Utinam Besançon. Ce passionné d’horlogerie, qui a trouvé refuge depuis 1993 dans la capitale française de l’horlogerie Besançon, compte le temps tout en réinventant l’art horloger.

Fidèle à son slogan « ne perdez pas votre temps à inventer ce qui existe déjà », Philippe Lebru n’hésite pas à bousculer les codes de l’horlogerie et à présenter des pièces au design aussi innovant que surprenant. La montre Météorite, les horloges contemporaines LaLa, Hortence, Constence et Pop Up ou encore les horloges monumentales, Utinam Besançon ne cesse de nous étonner avec des créations inédites.

Un univers à part

En 2005, Philippe Lebru reçoit le Grand Prix toute catégorie au Concours Lépine et la Médaille d’Or en horlogerie au Salon de l’Invention de Genève. En effet, l’horloger n’hésite pas à utiliser les matériaux au-delà de leurs limites pour sublimer ses créations et leur offrir une allure à la sobre et extraordinaire. Un nouvel univers horloger prend vie sous les traits d’Utinam Besançon.

Utinam Besançon à la Foire de Bâle

L’horloge Pop Up, la dernière création d’Utinam Besançon a été présentée lors de la Foire de Bâle 2015, une grande première pour la marque bisontine. Philippe Lebru a totalement réinterprété l’horloge comtoise, une horloge française en bois et au style très imposant. L’horloge renaît ainsi sous le nom de Pop Up, une appellation qui souligne l’influence des années 60 dont s’inspire l’horloger pour donner vie à son œuvre. Dessinée en version de parquet et murale, la Pop Up se décline en de multiples coloris, du traditionnel blanc et noir, aux couleurs plus éclatantes en édition limitée à 88 exemplaires.

Les horloges Pop Up de parquet Utinam Besançon

Les horloges monumentales

Elles s’appellent AoyAmA, Senestrorsum et Clémence. AoyAmA, qui signifie montagne bleue en japonais, est la plus grande horloge jamais conçue, 4 mètres de large sur 5 mètres de haut. Elle orne le concept store de Kazunori, le directeur du VIA BUS STOP museum situé rue de Tokyo au Japon. Commandée par le Conseil Régional de Franche-Comté, la Senestrorsum trône sur le mur du musée des Beaux-Arts de Besançon. Les aiguilles tournent 12 heures à l’envers pendant 2 minutes, avant de reprendre leur cours normal. Clémence ou « la Matrice » est le « cœur qui bât » au sein de la gare de Besançon. L’horloge représente le temps qui se déplace, véritable symbole de la très grande vitesse du TGV.

Les horloges monumentales AoyAmA, Senestrorsum et Clémence de Utinam Besançon